Aller au contenu

Focus sur "L’innocence et la loi" de Michael Connelly

L’innocence et la loi de Michael Connelly

Un brillant thriller juridique !

Michael Connelly est l’un des grands écrivains américains de romans policiers. Il fut journaliste, chroniqueur judiciaire, producteur, acteur…, et surtout romancier depuis 1992 avec Les Egouts de Los Angeles où l’on découvre son héros récurrent, Harry Bosch. Il a reçu beaucoup de distinctions et prix, tant américains qu’étrangers. Une trentaine de romans, des nouvelles, des adaptations cinématographiques et des séries comme celle de Mickey Haller, dont le livre d’aujourd’hui est le 6e volume.

L’innocence et la loi. C’est le titre qui montre déjà que l’on peut être non coupable mais condamné tout de même. Un petit point d’abord pour dire qu’Harry Bosch, demi-frère de Mickey Haller, est présent dans le roman mais qu’il n’y est qu’en guest-star et que son rôle est très secondaire. Mickey Haller se suffit à lui-même et avec brio. Il est avocat et vient de fêter sa dernière victoire avec son équipe. Il reprend sa voiture et il est arrêté par l’agent Milton, pour une question de plaque minéralogique. L’agent ouvre le coffre et y trouve un cadavre. Cela paraît complètement suspect à Mickey qui se sait piégé.

Il faut dire que le cadavre est celui de Sam Scales, un escroc maintes fois défendu par l’avocat jusqu’à ce qu’il se fasse arnaquer à son tour. De plus, du sang est retrouvé qui prouverait que l’homme a été tué dans le garage de Mickey, sous sa maison. Il est alors inculpé pour meurtre et enfermé dans la grande prison de Los Angeles. On lui demande une caution qu’il est incapable de payer et décide d’être son propre défenseur.

C’est d’autant plus difficile que le procureur qui représente l’accusation, en face de lui, est une femme terrible, Dana Berg, surnommée « couloir-de-la-mort » et qui veut réellement sa mort. Tous les coups sont permis et elle est aidée par l’inspecteur Drucker. Heureusement, la juge, souvent sollicitée, se montre honnête et impartiale. Mickey est soutenu, lui, par son équipe soudée autour de lui et même par ses ex-femmes dont la mère de sa fille, Maggie McPherson, qui plaide avec lui.

Vous ne saurez rien de la manière dont sera menée l’enquête pour prouver le coup monté et pourquoi. A vous de lire et de voir comment fonctionne la justice américaine.

« Encore une performance éblouissante dans la salle d’audience. » (The New York Times).

Brillantissime ! Bravo Michael Connelly !